Amaury Raphaël Carole Nicolas Laurent

Les débuts

>Début 2000 : Raphaël (batterie) et Olivier Orsola (clavier) se retrouvent sur Paris après avoir joué ensemble à Brest. Si le coeur d'Olivier penche plutôt pour la pop et la variété, il est également fan de Dream Theater. Il accepte donc sans trop de réticences de plonger dans le monde du metal. Ils recrutent Amaury (basse) et, après quelques recherches internettiennes, Nicolas (guitare).

> Mars-Septembre 2000 : plusieurs chanteurs ainsi que des guitaristes solistes vont tenter l'aventure dans un groupe qui cherche encore son identité musicale, entre fortes influences du metal des années 80 et envies progressives. Le groupe «jette» son dévolu sur Kristina, une chanteuse lyrique fan de Nightwish. Peu de temps après, Alain débarque au poste de soliste. Pas vraiment fan de metal, cet étudiant en musicologie remplit néanmoins parfaitement son rôle.

> Septembre 2000 : Nicolas quitte le groupe, alors baptisé Wildred, pour reprendre ses études de journalisme à Tours. Wildred poursuivra quelques temps avec un seul guitariste mais jettera l'éponge suite à l'enregistrement d'une démo 3 titres.

Les retrouvailles

> Eté 2002 : Nicolas, revenu en région parisienne, recontacte Raphaël. Olivier, de son côté, est définitivement perdu pour la cause metal. Amaury rejoint le duo quelques temps après. Nicolas déniche par la même occasion, toujours par Internet, la perle rare pour le compléter aux guitares : Laurent.

> Par contre, les chanteurs se font rares. Plusieurs vont se succéder derrière le micro, mais cela ne colle pas.
Le groupe accueillera aussi pendant deux répétitions un clavier en la personne de Thomas Sommer. Mais Thomas veut un groupe opérationnel à 100 % alors que Perpetual (e)motion n'en est qu'à ses débuts. Il décide donc de quitter le navire.

> En octobre 2003, Benoît Quincy intègre P(e) en tant que chanteur.
Plusieurs concerts avec ce line-up permettront à P(e) d'éprouver les compositions en live.

> Janvier 2005 : Benoît nous quitte pour se consacrer à Octantis, son autre groupe.
Les auditions pour son remplacement commencent mais une fois de plus il s'avère difficile de trouver la perle rare.
En parallèle, P(e) trouve enfin un clavier qui semble convenir : Maxime, qui n'a pas des influences spécialement metal mais dont l'ouverture d'esprit correspond au groupe.

> Décembre 2005 : Après le départ de Maxime, qui ne s'épanouit pas dans l'univers musical de P(e), Laurent prend la double casquette de guitariste/clavier.

> Juillet 2006 : Après de nombreuses auditions de chanteurs et chanteuses aux styles variés, Carole devient la nouvelle chanteuse de Perpetual (e)motion
Après quelques arrangements des morceaux existant la recette chant lyrico-heavy et metal progressif du PE actuel prend forme.

Witness of Entropy

> 2010 : P(e) sort son premier six-titres, enregistré chez Raphaël. Witness of entropy regroupe tout ce qui fait le «son P(e)» : la musique oscille continuellement entre les riffs acérés des guitares et les mélodies orchestrées au clavier, sur des structures parfois complexes où les tempos, les signatures et les gammes se plient aux espoirs, aux douleurs, aux rebellions ; il arrive ainsi que de la section rythmique s'échappe un solo de basse...
Du coeur de cette mécanique imprévisible s'envole un chant féminin, autant inspiré du monde lyrique que du heavy metal, délivrant des textes nourris aussi bien par l'actualité que par la fiction...